facebooktwitteryoutubeLinkedIninstagramPinterest

Je fais un don pour la recherche
Lauréats 2020
Estée Lauder Pink Ribbon Award

En hommage à Mrs Evelyn H. Lauder, décédée le 12 novembre 2011, et à l’occasion des 20 ans du Ruban Rose, Estée Lauder France, membre fondateur de l'association Ruban Rose (avec Marie Claire), a créé en 2012 la première édition d'un grand concours photo qui deviendra un engagement humain, solidaire et d'envergure nationale sur le sujet du combat contre les cancers du sein. C'est la naissance du Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award40 finalistes sont sélectionnés chaque année par un Jury composé de personnalités réunies par leur passion de la photographie et leur engagement dans la lutte contre les cancers du sein. 

Le Jury 2020 a sélectionné les trois Prix du Jury - le Grand Prix et les deux Prix Accessits, tandis que les internautes ont pu voter
du 1er au 15 octobre 2020 pour élire et pour la quatrième année leur Prix du Public Téva.

Site Internet

Thème de l'édition 2020 : Résilience 

Grand prix du Jury : Margot Lestien

Margot Lestien

"Il y a avait eu le froid glacial de l'annonce qui m'avait projetée dans la mort. Il y a l'eau fraîche dans laquelle je m'immerge et qui rappelle à tous mes pores que je suis vivante.
Il y avait eu ma rivière de larmes. Il y a leurs sillons creusés au coin de mes yeux chaque fois que je ris.
Il y avait eu mon sein gauche découpé, suturé. Il y a mon sein droit qui se dresse hors de l'eau.
Il y avait eu ma peau insensible. Il y a ma cicatrice immergée qui frissonne.
Il y avait eu les rayons de la radiothérapie qui brûlent. Il y a ceux du soleil qui réchauffent mon corps.
Il y avait, il y a et il y aura toujours le courant, celui de l’eau, de la vie qui parfois m'entraîne et me malmène, me file entre les doigts et me glisse dessus. Mais ce courant je sais aussi le fendre, le remonter, y naviguer, m'y immerger et comme lui me renouveler. 
Et de cet étrange baptême mon buste irrégulier ressort avec le même nom que celui de cette rivière : le Fier."

— Patricia


Prix Accessit : Isabelle Mertens

Isabelle Mertens

"Crâner de voir mon crâne nu.
John rase l’arrière de ma tête.
Les cheveux tombent.
Mon visage ne change pas dans le miroir.
Mes yeux pétillent. C’est un jeu.
Quelque chose qu’on ne fait pas.
C’est aussi un quitte ou double.
Beau ou laid ?
La surprise passée je ressens une certaine force de ne plus avoir de cheveux sur la tête.
Comme si le dépouillement m’apportait de la force, de la douceur et de la féminité.
Suis-je nue ?
Ou au contraire, suis-je moins touchable, moins attaquable, moins atteignable ?

Est-ce que ce crâne nu fait de moi cette femme d’humanité ? 
Cette lignée milliardaire d’années ?

Pour sûr, je me sens forte de l’humanité quand mon crâne apparaît.
Les premiers Hommes. Les premières Femmes. Je suis le fruit de cette lignée.

Dépouillement privilégié.
Dépouillement d’humanité.

Merci la Vie pour cette expérience que je n’aurais jamais osée et qui me fait du bien. 
Je me sens en lien. 
Si connectée."

— Déborah

Instagram
Prix Accessit : Yéri Bérénice Ouédraogo

Berenice Ouedraogo

"Te souviens-tu Grand-Mère de ce moment ? 
À cet instant précis, je suis devenue adulte. Jusque là j’avais l’impression d’avoir cinq ans et demi, l’âge de notre séparation. 
J’ai alors osé te parler de ce corps caché sous tes pagnes colorés.
Maman t’a traduit en dialecte lobi l’intention de mon projet. 
Je voulais voir, toucher, ressentir et partager avec toi cette épreuve passée ; il y a quatre ans et loin de moi. 
Ta réaction était à la hauteur de ce que tu pouvais dégager, toi la mère de huit enfants, droite et fière, au regard franc. 
Tu as retiré le haut de ton wax et tu t’es présentée face à moi sans un mot. Un silence lourd mais criant tout ce que nous ne pouvions nous dire par le barrage de la langue. Tu m’impressionnais et en même temps, je souhaitais devenir ton voile de protection. 
J’ai posé ma main non pas sur ce sein qui n’est plus mais sur la cicatrice qui le remplace. 
Tu n’as pas bougé et tu m'as offert ton âme. Tu as compris l’importance de ma demande.
Minafré (je t’aime)."

Instagram
Prix du public Téva : Julien Cresp 

Julien Cresp

"Dans les ténèbres de l’épreuve, face au gouffre de notre faiblesse, une force surgit d’au-delà de nous-mêmes et nous offre cette opportunité : choisir la vie !
Le choc du cancer m’a donné envie de rassembler ce que j’ai de meilleur en moi et autour de moi, ceux que j’aime, pour gravir cette montagne de la maladie ensemble : encordés jusqu’au sommet, jusqu’à la guérison !
Je crois que l’union fait la force, que la communion transcende, que l’autre est un passeur.
Comme les aspérités nécessaires à l’ascension, nos failles sont fécondes. Y jaillit la lumière.
Dans l’objectif du photographe ami, ils sont là, invisibles. Ils tirent la corde, une tension, une danse. Complicité. Gratitude. Espérance. On lit sur mon front de l’audace : "À bas les haut-le-cœur !". Mon adage : "Haut les cœurs". Résilience.
Modiste, il y a vingt ans, j’œuvrais à la féminité autour de la tête. Aujourd’hui, tête nue, j’assume la féminité sans complexe.

La montagne me déshabille pour me recentrer sur l’essentiel : vivre !"

— Marie-Clémence

InstagramFacebook

Mots-clés: cancerdusein , cancer, EsteeLauderPinkRibbonPhotoAward

Voir aussi
logo cds
Je fais un don pour la recherche


facebooktwitteryoutubeLinkedIninstagramPinterest

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.